Dimitri Holzgen

Matière grise: Dimitri Holzgen à l’ ADELI Medical Center

« L’enfant qui voulait marcher à tout prix », voilà le nom de l’épisode de matière grise, qui accompagne Dimitri, 4 ans et quadriplégique, pendant plusieurs semaines. L’émission télévisée belge à  thème scientifique cherche à montrer les difficultés, que Dimitri et ses parents rencontrent lors de son quotidien. Car Dimitri souffre depuis sa naissance d’une infirmité motrice cérébrale, suite à un manque d’oxygène, qui a touché le thalamus pendant ou peu après l’accouchement.

Les deux premières années de sa vie, le jeune garçon ne savait à peine maîtriser ses bras et ses jambes. Ses mains et ses pieds étaient toujours crispés. Les médecins ne laissaient que peu d’espoir en ce qui concerne les perspectives d’amélioration. Néanmoins Dimitri et ses parents ont continué à lutter contre la maladie. Pour permettre une meilleure vie à leur fils, les parents se sont mis à la recherche d’un centre de réhabilitation et ont trouvé de l’aide à l’ADELI Medical Center. Ici, Dimitri apprend depuis presque trois ans à contrôler ses membres, se tenir assis et maintenir sa tête droite. Avec succès.

Les résultats de la thérapie la plus récente, qui fut accompagnée par matière grise en avril 2015, sont remarquables: Dimitri peut maintenant avaler, ses compétences linguistiques se sont nettement améliorées. Désormais il se tient droit, la tenue de sa tête s’est stabilisée. Les crampes dans les mains et les pieds sont devenues rares. Mais avant tout, Dimitri sait se tenir assis tout seul, sans s’adosser. « Les médecins et thérapeutes de l’ADELI Medical Center ont contribué à soulager la spasticité de Dimitri. Nous ne nous attendions pas à tellement de progrès en seulement deux semaines. Nous allons bientôt revenir », dit son père.

PARTAGER: